Bienvenue sur le blog d’Human rights !

Etudiante en droit originaire des Etats-Unis, j’ai décidé d’aller continuer la suite de mes études en France. Etre avocate serait pour moi un véritable rêve de petite fille. Je déteste l’injustice et suis passionnée par les droits de l’Homme.

Si vous vous intéressez vous aussi à la question, n’hésitez pas à me laisser un petit mot avant de partir.



Tout sur le droit



Tout le monde a des droits et pourtant, tout le monde ne connaît pas ses droits. Il est grand temps de remédier à cela. Ce blog Humanrights a donc été conçu pour traiter de sujets relatifs au droit dans des circonstances multiples. Finances, immobilier, retraite… Nous évoquons absolument tout.




Des nouvelles possibilités : les conseillers juridiques en ligne

Ce n'est pas toujours facile de trouver des réponses aux questions juridiques. Mais le problème ne se pose plus vraiment puisqu'il est désormais possible de communiquer avec des avocats via internet. D'ailleurs, saviez-vous qu'il existe des sites spécifiquement dédiés aux conseils ?

Un conseiller juridique en ligne anticipe aussi vos interrogations en publiant régulièrement des articles détaillés. Les informations vous permettent par exemple de comprendre les procédures à suivre en cas de perte de la carte d'identité. La période de validité de la CI et le processus de renouvellement sont aussi fournis sur ces sites spécialisés.

Les conseillers juridiques présents sur la Toile proposent par ailleurs des articles concernant les divorces. Les formalités obligatoires, les différents types de procédures, le droit de chaque parent… Pour compléter le tout, on parle même des droits des grands-parents si les parents se séparent. Parmi les possibilités, il y a les conseils sur l'investissement dans l'immobilier, les droits et les obligations en tant qu'assuré, les détails sur les assurances auto-moto et plus encore. Vous l'aurez compris, les conseils juridiques en ligne sont très étoffés. Et en cas de besoin, vous pouvez contacter les avocats du site pour obtenir des réponses sur-mesure à vos questions.




Comment calculer sa retraite ?

L'heure de la retraite sonne forcément après quelques décennies de loyaux services. Le départ est soumis à des conditions d'âge mais il y a aussi d'autres modalités de rupture qui sont prises en compte. Ainsi, le travailleur peut être mis à la retraite sur sa propre initiative, celle de l'employeur ou suite à une décision commune. Que le départ soit volontaire ou que ce soit le fruit d'une décision de l'employeur, le salarié a droit à une indemnité de départ en traite. Le montant de cette indemnité est fixé par la loi et dépend essentiellement de l'ancienneté du travailleur. Les conseils d'un professionnel s'avèrent précieux pour ne pas vous faire avoir.

Concernant le calcul retraite proprement dit, pensez à consulter des sites spécialisés : http://www.eor.fr/#calcul_retraite . Vous pouvez déjà déterminer votre âge de départ selon votre date de naissances ou des paramètres comme la date d'entrée en service. Vous aurez aussi l'opportunité d'estimer la complexité de votre dossier, votre espérance de vie…

Cela peut sembler incongru mais tous ces paramètres entrent en compte dans le calcul de la retraite. Vous pourrez alors estimer votre retraite de base et mieux comprendre ce que la retraite complémentaire peut vous apporter. N'oubliez pas que la retraite est un droit, tout comme l'accès aux données juridiques qui la régissent.




Les conseils juridiques en ligne sont-ils vraiment fiables ?

C'est une question que de nombreux internautes se posent face à l'émergence de plusieurs sites spécialisés en droit. Effectivement, il existe de multiples pièges sur le web. Cela ne signifie pas que tous les sites en rapport avec le secteur juridique sont dangereux. Il suffit simplement de bien vous informer.

Un site de conseil juridique en ligne peut par exemple offrir des informations générales, sous formes d'articles de blog. Vérifiez que les renseignements font référence à des lois existantes. En cas de consultation juridique, il y a obligation pour le conseiller de donner des réponses personnalisées. La responsabilité du conseiller en question est de ce fait impliquée.

Informez-vous toujours sur la ou les personnes qui gèrent le site concerné. Vous pourrez par exemple vérifier si l'avocat est inscrit au Barreau, si l'adresse physique existe vraiment, si le numéro de téléphone fourni est fonctionnel, etc. Pensez aussi à vous renseigner sur les diplômes et compétences des conseillers juridiques et avocats.

Ce sont de simples précautions qui vous permettent d'identifier les sites fiables car oui, il existe de nombreux conseillers en ligne qui méritent amplement votre confiance




Dans quels cas aller voir un avocat de droit civil ?



Le droit civil



Le droit civil englobe de multiples situations juridiques auxquels nous pouvons faire face au quotidien. Vous pouvez donc contacter un avocat droit civil via http://www.cabinet-mattei.com/avocat-droit-civil/ pour des litiges avec vos voisins. Le droit civil fait aussi référence aux demandes d'indemnisation suite à des dommages que vous subissez.

Exemple n°1 :
vous avez signé un contrat mais son exécution n'est pas conforme aux clauses spécifiées. Vous pouvez recourir à un avocat spécialisé dans le droit civil pour faire valoir vos droits et exiger de l'autre partie qu'elle respecte les termes de validité, d'exécution ou de résiliation.

Exemple n°2 :
vous prévoyez une adoption. Les conseils d'un avocat de droit civil vous permettront de connaître les démarches à suivre, les obligations auxquelles vous devrez vous soumettre, les pièges qu'il faut éviter, les manières de bien présenter votre dossier…

Exemple n°3 :
plus rien ne va dans le couple et la question du divorce ou de la séparation est soulevée. Là encore, l'avocat en droit civil dispose des compétences pour négocier une pension alimentaire juste et vous aider dans la négociation du droit de garde des enfants ou du partage des biens immobiliers.

L'avocat de droit civil endosse donc un rôle d'informateur et de conseiller. Il vous représente devant le Tribunal d'Instance, la Cour d'Appel, le Juge de l'exécution et toute juridiction considérée comme "civile".




Droit et assurance : que change la loi hamon sur la résiliation de vos assurances ?

Pour rappel : les contrats d'assurance auto, moto et habitation étaient automatiquement reconduits à leur échéance et ce, jusqu'en 2014. L'assuré devait déposer sa demande de résiliation dans les 2 mois précédant l'échéance de son contrat. La loi Hamon simplifie ces conditions de résiliation.

Les blogs et sites d'informations sur le droit et assurance détaillent la "révolution" engendrée par la loi Hamon. Pour commencer, tout assuré est libre de résilier son contrat à tout moment dès qu'il aura passé le cap de la première année d'adhésion. Ce dispositif permet de faire jouer la concurrence pour trouver des contrats plus en accord avec vos besoins.


L'assuré a le choix entre s'adresser directement à son assureur actuel pour résilier le contrat ou demander au nouvel assureur d'agir en son nom. Lorsque la résiliation est effective, l'assuré ne peut faire l'objet d'aucune pénalité que ce soit. Aucun frais supplémentaire ne peut lui être demandé dans la mesure où il exerce librement son droit.


La loi Hamon prévoit aussi des dispositions pour que vous puissiez résilier vos assurances doublons. Vous pouvez donc résilier le nouveau contrat dans les 14 jours suivant sa signature si la couverture proposée est déjà incluse dans un autre contrat similaire.

Si les services proposés par votre assureur actuel vous plaisent mais que les tarifs sont trop élevés par rapport à la concurrence, n'hésitez pas à évoquer la loi Hamon. En "menaçant" de mettre un terme à votre contrat, vous pourriez éventuellement obtenir un rabais.




Quel est le cadre juridique des ventes aux enchères ?

La vente aux enchères est un dispositif qui existe depuis des siècles. L'avènement du web a contribué à son essor et on retrouve aujourd'hui des sites internet proposant aussi bien des enchères en ligne ou physiques. La question est : est-ce légal ?



Cadre juridique des ventes aux enchères



En fait, rien n'empêche les vendeurs à recourir aux enchères publiques pour écouler leur stock. Cependant, il est obligatoire de stipuler le droit appliqué. Par exemple, les ventes aux enchères réalisées sur les sites internet français se font selon la législation française. Il faut aussi bien prévoir la protection des vendeurs que des acheteurs.

Pour plus de sécurité, mieux vaut consulter des sites de ventes enchères : https://www.hdvnice.com/encheres-objets-d-art/encheres-objets-d-art.php. Un catalogue des objets mis aux enchères est publié. La date des enchères en question est clairement précisée. Vous avez donc la possibilité de vous informer sur les différents articles pour mieux vous positionner. Avant de céder à une impulsion, vérifiez si les commissaires-priseurs bénéficient d'un agrément ou s'ils vendent des objets d'art sans aucune connaissance/compétence particulière.




Une petite introduction au droit de la finance

Certes, droit et finance sont des notions différentes. Il n'en demeure pas moins qu'ils sont étroitement liés par de nombreuses situations. Le choix d'un comptable, l'estimation des coûts d'une rénovation, les investissements… tout cela fait partie intégrante du droit de la finance.

Il est de ce fait essentiel que vous ayez au moins quelques notions afin de prendre des décisions adéquates en toute situation. Ce blog vous offre la possibilité de découvrir des retours d'expérience et de partager les vôtres. Ensemble, nous évoquons les actualités et nous partageons les bonnes adresses pour faire valoir nos droits sans mettre nos finances à mal.

HumanRights vous révèle absolument tout sur les différents aspects du droit. Rendez-nous visite régulièrement pour rester au courant des amendements sur les lois et des nouvelles réglementations applicables selon votre situation et vos besoins.